ARCHITECTURE

GUIMARÃES – Le miracle de Wamba

Alors qu’il labourait son champ au pied d’une colline boisée, Wamba apprit qu’il venait d’être élu roi des Goths. Il n’accepta ce titre qu’à condition de voir pousser des feuilles au manche de sa charrue. A peine planté dans le sol, celui-ci prit racine et se couvrit de feuilles d’olivier. Une abbaye fut élevée à l’endroit du miracle. Elle fut reconstruite au Xe s. par la comtesse Mumadona, la véritable fondatrice de Guimarães, qui la baptisa Nossa Senhora da Oliveira. Mumadona voulut protéger son abbaye et fit construire une tour de défense. Celle-ci accueillit 150 ans plus tard Henri de Bourgogne, après qu’Alphonse VI de Castille et de Léon lui eut offert sa fille Thérèse et le comté de Portucale en dot. De leur union allait naître Afonso Henriques, le futur premier roi du Portugal.
Le château fort de Guimarães est en granit bien équarri, maçonné dans la tradition de l’appareil romain. Il est dominé par un donjon haut de 33 mètres.
Avant d’arriver au Castelo, on passe par un joli parc bien soigné, au milieu duquel il y a l’humble chapelle romane de São Miguel (XIIIe s.), qui est tapissée de sarcophages et de dalles funéraires, et où Afonso Henriques aurait été baptisé.
Un peu plus loin en contrebas, s’impose à notre vue le Paço dos Duques (Palais des Ducs de Bragance) et ses toits pentus, ponctués de hautes cheminées. Ce palais a été construit par Dom Afonso, comte de Barcelos, premier duc de Bragance et fils bâtard de João 1er. Son intérieur, qui est richement décoré par du mobilier et des tapisseries italiennes, témoigne du luxueux mode de vie princier du début du XVe s.
Le quartier médiéval de Guimarães, qui est inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco, est joliment préservé. L’une des plus belles places de la ville, le Largo da Oliveira, est un ensemble harmonieux composé de maisons anciennes aux balcons fleuris de géraniums, d’une galerie d’arcades ombragée surmontée de l’ancien hôtel de ville (antigos paços do concelho) et de la fameuse église de Nossa Senhora da Oliveira, fondée par la comtesse Mumadona, et largement modifiée du temps d’Afonso Henriques et surtout par João 1er.
Face à l’église, se dresse un oratoire gothique ouvert sur ses quatre faces, élevé en 1342 sous le règne de Afonso IV. Il fut construit à l’endroit précis où se produisit le miracle de Wamba et où le manche d’une charrue se transforma en un grand olivier.

IMG_7293
IMG_7456
IMG_7328IMG_7411IMG_7433IMG_7417
IMG_7407IMG_7386IMG_7393
IMG_7330
IMG_7365IMG_7339IMG_7344IMG_7369
IMG_7300IMG_7305

IMG_7469
IMG_7301
IMG_7313

Commentaires

commentaires

Top Articles

Haut
error: Content is protected !!