AMADEO DE SOUZA CARDOSO : LE DERNIER SECRET DE L’ART MODERNE

0

Amadeo de Souza Cardoso : Le dernier secret de l’art moderne est un film de Christophe Fonseca, qui a été réalisé à l’occasion de l’exposition qui est consacrée à l’artiste portugais Amadeo de Souza Cardoso (14 novembre 1887 – 25 octobre 1918), au Grand Palais à Paris, à partir du 20 avril 2016.
D’une durée de 52’, ce film retrace le parcours passionnant d’un artiste qui nous a laissé une oeuvre éclatante, influencée par tous les courants artistiques de son époque, et au même temps unique et très originale. Proche de Modigliani, Brancusi, du couple  Sonia et Robert Delaunay, il a exposé aux côtés des plus grands – Braque, Picasso, Duchamp, Matisse, Kandinsky, Léger – mais ce succès qu’il connut de son vivant, fut oublié progressivement après sa mort précoce à l’âge de 30 ans. Réalisé un siècle après la disparition du peintre, et en parallèle de l’exposition, ce film va révéler au grand public « l’un des secrets les mieux gardés de l’art moderne », selon Robert Loescher, un historien de l’art nord-américain.

Avec une réalisation esthétique sobre et élégante, à l’image du propre personnage, ce documentaire montre les endroits où Amadeo a vécu, et qui ont inspiré son oeuvre : Amarante, Lisbonne, Paris, New York et Chicago, en mettant en évidence la couleur et le mouvement, deux composantes importantes de son travail. Les paysages somptueux du Douro, la source d’inspiration fondamentale pour l’artiste, sont tout aussi présents tout au long des multiples étapes de son oeuvre.

Il y a deux narrations dans le film. La première, chronologique, raconte la vie de Amadeo, parle de sa maison familiale, des endroits emblématiques et des lieux qu’il a partagé avec d’autres artistes. La deuxième, suit les recherches menées par l’équipe dirigée par Helena de Freitas, la commissaire de l’exposition du Grand Palais et consultante scientifique de ce film, et qui apportent un éclairage nouveau sur l’œuvre de l’artiste portugais, notamment à travers l’étude des archives personnelles de l’artiste portugais.

Le documentaire, qui compte avec l’appui de la Fondation Calouste Gulbenkian, sera diffusé sur RTP le 20 Avril, le jour de l’ouverture de l’exposition au Grand Palais.  En France, sa première diffusion est prévue pour le 8 Mai, sur France 5. D’autres suivront, dans près de 180 pays.
Ce film a été réalisé en français et, c’est João Lagarto qu’on entend dans la version portugaise.

image
Christophe Fonseca, qui est le cofondateur de Imagina Produções avec Ruben Alves (le réalisateur de la Cage Dorée) et Duarte Neves, a plusieurs dizaines de documentaires et grands reportages à son actif (il a réalisé notamment « À l’intérieur de la Cage Dorée »), et a obtenu plusieurs prix et distinctions.

www.gulbenkian.pt

Commentaires

commentaires

error: Content is protected !!