Denis de Portugal, surnommé le Roi Fermier ou le Roi Troubadour devint le sixième roi du Portugal en 1279 à l’âge de 18 ans. Sous son rêgne, le pays prit une nouvelle orientation économique, spirituelle et intellectuelle qui allait le hisser à la hauteur des autres royaumes européens.
Dès son accession au trône, Denis effectua de nombreux voyages dans les provinces de son royaume afin de faire l’état des lieux et d’apporter des solutions aux problèmes rencontrés. Ainsi, il s’affaira essentiellement à organiser le pays sur le terrain mais aussi du point de vue du Droit. Denis a fait publier le noyau du Code civil et criminel, se concentrant sur la protection des classes moins favorisées contre les abus de pouvoir.
Avec l’aide son épouse, la reine Isabelle d’Aragon dite sainte Isabelle, Denis essaya d’améliorer la vie des pauvres et fonda diverses institutions de charité. 

Préoccupé par les infrastructures du pays, Denis ordonna l’exploitation de mines de cuivre, d’argent, d’étain et de fer et organisa les exportations de ces produits vers les autres pays européens. Il signa le premier traité de commerce avec l’Angleterre en 1308 et fonda la marine marchande portugaise.

Denis institua la première réforme agraire du Portugal, redistribua des terres en morcelant les terres féodales et ecclésiastiques et encouragea l’agriculture. Le peuple lui donna d’ailleurs le surnom du Laboureur (o Lavrador). Sous son règne, diverses communautés rurales, des marchés et des foires virent le jour. Les résultats ne se firent pas attendre. Le Portugal produisit en effet plus de céréales, dépassant ses propres besoins, et exporta l’excédent. 
Un de ses plus grands bienfaits fut la plantation de pins pour protéger les terres arables de l’avance des sables sur les côtes, notamment à Leiria. De nombreuses caravelles seront construites grâce à ce bois.

Denis forma une marine marchande pour commercer avec la Catalogne, la Bretagne, l’Angleterre et les pays nordiques. Installant des marchands génois à Lisbonne, il fut le promoteur des grands navigateurs et fit venir des pays voisins des techniciens en navigation. Les Açores auraient été découvertes une première fois sous son règne. Denis Ier mit le Portugal sur un pied d’égalité avec les autres royaumes de la péninsule Ibérique.

Denis donna asile au Portugal aux Templiers (et à leurs trésors, matériels et spirituels) qui étaient persécutés en France. Le roi appréciait les services que cette milice avait rendus et rendait encore aux Chrétiens contre les Maures de la péninsule. Aussi, il défendit leur institution et parvint à les conserver intacts en Portugal en changeant seulement leur nom en celui de Chevaliers du Christ. 

Denis était également un homme de lettres. Il aimait la littérature et écrivit  quelques livres sur des thèmes comme l’administration ou la chasse ainsi qu’un grand nombre de poésies (son autre surnom était o Trovador, le Troubadour). C’est lui qui fonda en 1290 à Lisbonne une université qui fut ensuite transportée à Coïmbra en 1307. On lui doit également d’avoir décrèté que le portugais, alors simplement appelé le «langage commun» devait être la langue officielle.

Le roi Denis a ainsi laissé aux Portugais le souvenir d’un roi juste et libéral, qui restructura l’économie du pays et qui lui ouvrit les portes du savoir.