Interview de FRANCISCO E CUNHA, humoriste et comédien

0

Francisco, je t’ai découvert pour la première fois cette année dans le Vivement Dimanche consacré à Tony Carreira. Tu y as interprété « Le Francisco Code », un sketch hilarant dans lequel tu nous révèles quelques secrets universels que les Portugais sont seuls à connaître. A partir des délires paranoïaques d’un fou qui nous livre sa vision du monde, tu nous proposes une thérapie de groupe, pour nous soigner, nous, et, grâce à ton grand talent d’acteur, tu nous embarques dans un univers complètement déjanté.
Avec ce One-Man Show d’une heure, tu as cartonné dans les plus célèbres salles parisiennes. Comment t’es venue l’idée de ce sketch et comment a-t-il été accueilli par le public ?

C’est que j’ai eu la chance de jouer ce spectacle jusqu’à l’année dernière, pendant presque 6 ans. Je l’ai joué dans de très beaux théâtres mais aussi fait de très belles rencontres grâce à lui.
Ce sketch sur les Portugais faisait partie d’un spectacle sur la folie. Et ce sketch des portugais symbolisait la mythomanie, mon personnage pensait que tout venait des Portugais. Le Public a plébiscité ce sketch car c’est celui qu’on me demandait le plus et c’est aussi avec ce sketch que j’ai fait les premières parties d’Olivier De Benoist à la Cigale et à l’Olympia, de Vincent Moscato à l’Olympia et aux Folies Bergères et l’Olympia avec le Point Virgule. Donc ce sketch m’aura porté chance:-)

Quels sont tes rapports avec le Portugal ? De quelle région es-tu originaire ? Y as-tu de la famille et y retournes-tu souvent ?

Je suis né à St Cloud mais je vais très souvent en vacances là bas. J’ai de la famille proche et j’aime y retourner pour prendre du recul.

Francisco, tu fais partie de la nouvelle génération du rire mais tu arbores aussi le costume de professeur de théâtre. Comment arrives-tu à concilier les deux ?
Racontes-nous un peu ta carrière.

Je donne des cours de théâtre car c’est une manière de rester en contact avec la passion et le travail et j’adore ça. Je viens du cours Frédéric Jacquot, un cours classique, très technique. J’y suis resté 3 ans pour apprendre le métier de comédien et j’ai commencé à jouer avec l’association du cours des pièces classiques mais aussi des comédies. Puis j’ai écrit ma première comédie « La posture de l’arbre à fruits », une comédie sur la cupidité. J’en ai écrit trois autres dont la comédie « Le Ballon » que je joue avec Alysée Mallor actuellement du mercredi au samedi à 20h au théâtre « Les Feux de la Rampe ».

Le dimanche 30 novembre à 19 heures tu seras à nouveau seul en scène au Point Vigule avec SUICIDE ARTISTIQUE, sous la direction de Jean-Marc Dumontet. Parles-nous de ce nouveau spectacle. Pourquoi ce titre provocateur ?

« Suicide Artistique » mon nouveau seul en scène, raconte le ras le bol d’un comédien qui à cause d’une déception professionnelle décide de tout faire pour se griller. En faisant tout ce qu’on lui déconseillait de faire. Et ainsi se suicider artistiquement. Une opportunité pour moi de parler de notre société, de nos tabous et rigoler avec tout ça. Les spectateurs m’auront pour excuse:-)

Commentaires

commentaires

error: Content is protected !!