image
Il y a à peine quarante ans, au Portugal, le pays qui avait connu la dictature la plus longue, tout changea le 25 avril 1974. Et le cinéma était là, à enregistrer, inventer, raconter un réel inattendu, une explosion de joie collective, une irruption d’énergie libératrice.
Dans le cadre du Festival international de films documentaires, qui se déroule du jeudi 20 mars 2014 au dimanche 30 mars 2014 au Centre Pompidou à Paris, le Cinéma du réel a concocté une programmation pour donner des idées de révolte visuelle, de l’espoir : uma tentativa de amor. À l’occasion du 40e anniversaire de la Révolution des œillets, une anthologie des films tournés pendant cette parenthèse enchantée d’espoir, d’énergie et de liberté. Avec, entre autres, des films de Rui Simões, João César Monteiro, António Campos, Robert Kramer, Thomas Harlan…

En partenariat avec la Cinemateca Portuguesa/Museu do Cinema et Apordoc, association portugaise pour le documentaire. Avec le concours de l’Instituto Camões et la participation de la Fondation Calouste Gulbenkian Délégation France.

www.cinemadureel.org