PORTO OU LA DOUCEUR DE VIVRE À LA PORTUGAISE

Porto est une grande ville où il fait bon vivre et que beaucoup préfèrent à Lisbonne. Bien que ce genre de comparaison soit difficile à faire, il faut avouer que la capitale du nord du Portugal ne manque pas de charmes et d’atouts, de par son profond ancrage historique et culturel et grâce à la richesse de son patrimoine architectural et gastronomique.

Le centre historique 

Le centre historique a été classé patrimoine mondial par l’Unesco en 1996. C’est en effet à cet endroit que se trouvent les principaux monuments et la plupart des sites qui ont un intérêt culturel et touristique, comme le quartier de Ribeira, avec les façades colorées de ses maisons et le Pont Dom Luis I, qui relie la vieille ville à Vila Nova de Gaia et aux caves où on peut déguster le fameux vin de Porto. 

Le pont Dom Luis Ier est une construction admirable, avec so, arche à deux tabliers, qui a été inaugurée le 31 octobre 1886, mais qui n’a pas été réalisée par Gustave Eiffel, mais par son associé Teófilo Seyrig. L’apparence de l’édifice – avec ses immenses arcs de métal – incite les voyageurs à le nommer  » pont Eiffel « . Le tablier supérieur, par où passe le métro aérien, est devenu piéton il y a peu, permettant ainsi de relier facilement les parties hautes des deux villes. Les vues sur le fleuve Douro sont à couper le souffle.

La Sé (Cathédrale) et le Palais Épiscopal sont depuis plus de dix siècles le coeur de la cité. Ils encadrent un parvis au sommet de la ville haute, où se dresse un pilori. Sa construction, commencée vers le milieu du XIIe siècle, a duré plus de 50 ans. A côté, le Palais Épiscopal a toujours été la maison des évêques de Porto. 

Le monument emblématique de Porto est la Torre dos Clerigos (Tour des Clercs). Il s’agit du clocher de l’église des Clerigos, construite de 1732 à 1763. Tout en granit et marbre, avec ses 75 m de haut, c’était le plus haut édifice du Portugal lors de sa construction. C’est encore le plus haut clocher du pays. La tour est ouverte au public. Après avoirmonté les 240 marches qui permettent d’accéder à son sommet, vous pourrez bénéficier d’une belle vue à 360°.

La gare de São Bento est considérée comme l’une des 10 plus belles du monde (et la plus belle du Portugal), avec son hall décoré d’azulejos créés par Jorge Colaço en 1914. Après un tour au Palais de la Bourse (Palácio da Bolsa) et au marché du Bolhão, on pourra aller admirer l’originalité de la Casa da Música, oeuvre de l’architecte Rem Koolhaas et le musée Serralves, qui accueille les plus grands noms de l’art contemporain (Miró, en 2016) au sein d’un bâtiment élégant conçu par Siza Vieira, et dont la collection permanente regroupe les oeuvres de plus de 600 artistes. 

La gastronomique portugaise

Porto, qui est une ville située au bord de la mer, possède plusieurs restaurants spécialisés dans le poisson et les fruits de mer, ainsi que des nombreux cafés et tascas (restaurants populaires). Au menu, vous trouverez la morue bien sûr, mais aussi le poulpe cuit au four accompagné de pommes de terres, les tripas à moda do Porto (les tripes à la mode de Porto) et la francesinha, une sorte de croque-monsieur bien garni avec saucisse, escalope et jambon.

Les Portugais sont aussi amateurs des bons vins et la région Nord est très réputée dans ce domaine. A Vila Nova de Gaia, sur l’autre rive du Douro où se trouvent les caves, les fabricants ouvrent leurs portes aux touristes et organisent de séances de présentation et de dégustation. 

Au-delà du Porto, les vins (rouges ou blancs) du Douro sont aussi parmi les plus recherchés du pays. Enfin, le vinho verde, qui n’est pas vert comme pourrait le laisser croire son qualificatif, mais un blanc jeune, légèrement pétillant, fabriqué dans la région du Minho, est aussi très apprécié partout dans le monde : c’est l’un des vins portugais les plus exportés.

Câmara Municipal do Porto
«Menina Nua – A juventu, deHenrique Moreira (1929), Avenida dos Aliados

PORTO, LA CITÉ DES RÊVES

Ricardo Praga nous propose avec cette vidéo une visite de Porto originale et très poétique. Un, puis deux clowns déambulent dans les rues et au milieu des principaux sites et monuments de la ville : Igreja do Carmo, Fonte dos leões, Clérigos, Ponte D.Luís, Ribeira, Mercado Ferreira Borges, Rua da Galeria de Paris, São Bento, Jardim do Infante Dom Henrique.

Avec la participation des artistes Helder Cunha et Nanci Sousa.

RICARDO PRAGA

LA CATHÉDRALE DE PORTO

La cathédrale de Porto (a Sé) est située au cœur même du centre historique de la ville. C’est l’un des principaux et des plus anciens monuments du Portugal. Sa construction, de style roman, a commencé au XIIème siècle et est l’œuvre du premier évêque de la ville, D. Hugo. Elle est dédiée au culte catholique et elle se trouve à côté de l’imposant palais épiscopal, qui date de la même époque.

À l’extérieur, dotée de puissants contreforts sur sa façade, la Sé a conservé des traces de son style d’église-forteresse. La rosace originelle et le portail datent du XIIIème siècle.  Sur la façade latérale nord, on distingue une loggia baroque du XVIIIème siècle attribuée à Nicolau Nasoni. L’ensemble est plutôt hétérogène, alliant styles roman, gothique et baroque.

A l’intérieur, du côté sud du temple, il y l’élégant cloître gothique, avec de beaux azulejos portugais du XVIIIème siècle de Valentin De Almeida, qui racontent la vie de la Vierge Marie.




Le sarcophage et la Chapelle funéraire de de Jean Gordo, un chevalier hospitalier qui fut au service du roi Denis I, ont été ajoutés vers 1333. Le tombeau, qui repose sur des têtes de lions, est décoré des bustes des apôtres à droite et du Christ (Cène) à gauche.

PORTO, LES AZULÉJOS DE LA GARE DE SÃO BENTO

Le hall de la gare de São Bento, qui est située dans le centre-ville de Porto, est l’un des plus beaux du Portugal. C’est un chef-d’oeuvre de l’art de l’azulejo. Ses murs sont en effet couverts d’immenses fresques retraçant des scènes de la vie populaire ou les grandes périodes de l’histoire portugaise du XIIe au XVe siècle. La frise, en couleurs, montre l’évolution des moyens de transport dans le pays.


La gare a été mise en service le 8 novembre 1896 lors de l’ouverture à l’exploitation du tronçon depuis la gare de Porto-Campanhã. Son nom provient de celui de l’ancien couvent de « São Bento de Avé Maria » qui a été détruit pour permettre sa construction.
Le bâtiment voyageurs, dû à l’architecte José Marques da Silva, a été inauguré le 5 octobre 1916. En construisant sa gare comme un monument, comme une oeuvre d’art, l’architecte en négligea le côté pratique et utile, et oublia les guichets de vente.

LE SALON MAURESQUE, LE JOYAU DU PALAIS DE LA BOURSE DE PORTO

Le Palais de la Bourse (Palácio da Bolsa) de Porto a été construit sur les ruines du couvent de Saint François, après que la Reine Marie en fasse don à l’association des commerçants de la ville, qui décida d’y construire son siège. Cette tâche a été confiée à l’architecte Joaquim da Costa Lima, qui commença les travaux en 1842. La structure générale du Palais fut achevée dès 1850, mais la construction du grand escalier et l’aménagement et la décoration des salles d’apparat ne seront achevés qu’en 1910.
Le Salon Mauresque est le joyau du Palais. Construit entre 1862 et 1880 par Gonçalves e Sousa, il est recouvert de 18 kilos d’or et il est décoré dans le style néo-mauresque, en s’inspirant de motifs de l’Alhambra de Grenade. Cette grande salle de réception était utilisée avec le salon des portraits qui lui est attenant, comme salle de réception. À cause du luxe de sa décoration elle ne sera achevée qu’en 1910, marquant la fin de la construction du Palais de la Bourse.

PORTO, ÉLUE MEILLEURE DESTINATION EUROPÉENNE 2017

La ville de Porto a été élue MEILLEURE DESTINATION EUROPÉENNE 2017 par l’European Best Destination, une organisation de promotion touristique basée à Bruxelles. 
C’est la troisième fois que Porto remporte ce titre honorifique, après 2012 et 2014. 
La capitale du Nord du Portugal était pourtant en compétition avec des villes comme Paris, Amsterdam, Londres ou Barcelone. Porto a obtenu plus de 138 000 votes en ligne. Ce sont des internautes appartenant à 174 pays qui ont participé au vote. En deuxième position, on trouve Milan, et Gdansk (Pologne) à la troisième place. 
Une juste récompense pour cette cité non dénuée de charmes et d’attraits touristiques en tous genres.

Porto – European Best Destination 2017 Official Video from European Best Destinations on Vimeo.

LELLO E IRMÃO, LA PLUS BELLE LIBRAIRIE DU MONDE

La plus belle librairie du monde se trouve au Portugal. Il s’agit de la librairie Lello et Irmão, qui est située dans le centre historique de Porto, au 144 rue das Carmelitas, près da Torre dos Clérigos, un clocher d’art baroque, construit par Nicolau Nasoni. En raison de sa valeur historique et artistique, la librairie a été reconnue comme une des plus belles du monde par diverses personnalités et entités, comme l’écrivain espagnol Enrique Vila-Matas, le journal britannique The Guardian et l’édition australienne des guides de voyage Lonely Planet.
L’actuel édifice a été construit par l’ingénieur Francisco Xavier Esteves et a été inauguré le 13 janvier 1906, en présence de plusieurs personnalités, dont l’écrivain Guerra Junqueiro.
Sa façade présente des motifs dans un style moderniste et néogothique. Les deux figures situées de part et d’autre de la fenêtre de la façade représentent l’Art et la Science. Elles ont été peintes par José Bielman.
À l’intérieur de la librairie, le plâtre est mis en valeur imitant le bois.
Les piliers sont sculptés en représentant les bustes des écrivains comme Antero de Quental, Eça de Queiroz, Camilo Castelo Branco, Teófilo Braga, Tomás Ribeiro et Guerra Junqueiro.
Les escaliers de la librairie sont aussi renommés. Ils sont à double volée et à double orientation, et ils permettent d’atteindre l’étage supérieur et le grand vitrail du toit sur lequel est écrit « Decus in Labore » (la dignité dans le travail). La librairie Lello a servi de décor pour plusieurs films et elle aurait inspiré J.K Rowling pour son livre intitulé « Harry Potter à l’école des sorciers ». En effet, la romancière a vécu à Porto où elle a travaillé comme professeur d’anglais et elle était une cliente régulière de la librairie.

PORTO – LE PONT DOM LUÍS I

Non, ce n’est pas Gustave Eiffel qui a construit le pont Louis Ier (Ponte Luís I ou Luiz I) à Porto mais l’ingénieur Théophile Seyrig. C’est vrai qu’il ressemble beaucoup à celui édifié par Eiffel, le pont Maria-Pia, qui est situé plus en amont, mais il possède un tablier inférieur supplémentaire pour la circulation routière.
Ce pont situé sur le Douro, et qui relie Porto à Vila Nova de Gaia, a été construit entre 1881 et 1886 par la société belge Willebroeck, et il a été inauguré le 31 octobre 1886 par le roi Louis Ier de Portugal (Dom Luís I).
Situé dans le quartier historique da Ribeira, a ponte Dom Luís et ses arcs si caractéristiques du style de Eiffel, est le symbole de Porto. Alors que la partie inférieure est réservée à la circulation et aux piétons, l’étage supérieur, qui est également accessible aux piétons, n’est plus utilisé que par le métro depuis la création de ce dernier, faisant ainsi la liaison entre Porto et Vila Nova de Gaia (ligne D ).
Pour monter, rien de mieux que le funiculaire Dos Guindais, qui se trouve juste à côté du pont. Ce fut un vrai bonheur que d’aller da Sé jusqu’à l’église Santa Clara, puis de marcher jusqu’au monastère da Serra do Pilar, avec la chanson « Porto sentido » de Rui Veloso qui me trottait dans la tête. En chemin, j’ai croisé une horde de touristes montés sur des gyropodes qui se sont arrêtés en plein milieu du pont pour admirer le passage du métro jaune, et pour prendre des photos. Il faut avouer que, du haut du deuxième étage, les vues sont magnifiques.
De l’autre côté de la rive, il y a un téléphérique qui vous emmène jusqu’aux caves de vin de Porto.
C’est ça Porto, une ville chargée d’histoire avec une petite touche de modernité d’ici de là.

Ville verte de l’Europe 2017 : Lisbonne, Porto et Cascais parmi les 12 villes candidates

La Commission européenne a présenté les douze villes candidates au prix de la capitale verte de l’Europe pour 2017 : Bursa (Turquie), Cascais (Portugal), Cork (Irlande), Essen (Allemagne), Hertogenbosch (Pays-Bas), Istanbul (Turquie), Lahti (Finlande), Lisbonne (Portugal), Nijmegen (Pays-Bas), Pécs (Hongrie), Porto (Portugal) et Umeå (Suède).
Selon la Commission, ce prix récompense « les villes à l’avant-garde en matière de mode de vie urbain respectueux de l’environnement » en fonction de douze indicateurs : qualité de l’air, atténuation du changement climatique, éco-innovation, performance énergétique ou encore transport local, biodiversité biologique, bruit, déchets…

Le nom de la ville lauréate sera annoncé en juin 2015 à Bristol (Royaume-Uni), capitale verte de l’Europe 2015.

Ce prix est décerné chaque année pour encourager les villes à améliorer la qualité de vie en milieu urbain en tenant systématiquement compte des questions d’environnement dans l’aménagement et la gestion de la ville.

PORTO – Le Palácio de Cristal, un havre de paix et de superbes panoramas du Douro

Le parc du Palais de cristal est un véritable poumon pour la ville de Porto. L’endroit vaut le détour pour les superbes jardins surplombant le Douro, et pour les magnifiques panoramas qui s’offrent à nos yeux, en direction de la Ribeira ou sur le Pont Arrabida, le dernier pont avant l’Atlantique. A l’intérieur de ce havre de paix, il y a des fontaines, des statues, un lac, des paons qui se promènent en liberté, et des jardins à thème comme celui des Plantes Aromatiques, des Plantes Médicinales, le jardin des Sentiments, le jardin des Roses, du Bois… Il y a également des bâtiments comme la Bibliothèque Municipale Almeida Garrett, la Galerie du Palais, la chapelle Carlos Alberto ainsi qu’un bar, un snack-bar et une aire de jeux pour enfants. L’édifice le plus remarquable est le Palais de cristal qui donne son nom au parc, très frappant par sa forme semi-circulaire et sa coupole de couleur verte, qui est actuellement utilisé pour la célébration d’évènements et des concerts. Il est accessible en bus (lignes 3, 20, 35 et 37) ou en voiture (il y a un parking souterrain, juste au-dessous du parc auquel on accède par la rue Jorge Viterbo Ferreira).
Le Palácio de Cristal est un lieu énigmatique pour les touristes comme pour les habitants de Porto.
Palácio de CristalPalácio de CristalPalácio de Cristal

PORTO – L’histoire du tramway

Eléctrico n°1 Porto
L’histoire du tramway à Porto remonte à 1872 et n’a jamais cessé depuis. Au départ, la traction se fit par des chevaux, puis avec la vapeur et enfin avec la traction électrique qui fut mise en oeuvre à partir de 1896. Comme dans la plupart des villes, ce mode de transport connu un fort développement dans la première moitié du XXème siècle avant de connaître le déclin dans la seconde moitié de cette même période. Il fut remplacé progressivement dés le lendemain de la seconde guerre mondiale par les trolleybus et les autocars.
Il fallait aussi compter sur le développement de l’automobile qui fit considérablement chuter la part des transports publics dans l’agglomération. Dans la pire époque de la fin des années 1990 le réseau se limitait à la seule ligne 18 reliant Boa-Vista à Infante à l’aide de trois véhicules et une fréquence de 35 minutes.
Depuis, si le rayon d’action de ces anciens tramways s’est encore réduit, ils bénéficient d’une valorisation à vocation touristique. Le réseau a d’ailleurs été réorganisé en trois courtes lignes qui privilégient la desserte des sites touristiques avec une fréquence de 30 minutes tous les jours de 9h à 19h.
L’atelier de Massarelos a été réaménagé pour accueillir le musée des tramways qui retrace cette histoire.

Source : Le Portail Ferroviaire

Eléctrico n°1 PortoEléctrico n°1 PortoEléctrico do PortoEléctrico do Porto

PORTO – Une ville romantique et pleine d’opportunités

Cette vidéo promotionnelle postée sur youtube par le site www.visitporto.travel montre Porto dans toute sa diversité à travers la rencontre romantique d’un homme et d’une femme qui ne cessent de se croiser dans les dédales de la ville. On comprend pourquoi Porto, tout particulièrement son centre historique, est classée patrimoine de l’humanité, et pourquoi elle constitue l’une des destinations les plus fascinantes d’Europe.
L’architecture extraordinaire de bâtiments tels que la Cathédrale, l’église de São Francisco, la tour des Clercs , la station ferroviaire de São Bento et l’ancien palais de la bourse, coexistent avec les boutiques et l’artisanat traditionnel, les cafés élégants et branchés, les restaurants parmi les plus appréciés du Portugal, le tout dans une ambiance de rue très vivante et authentique, comme lors de la fête de la Saint Jean.
Porto est surtout une ville aux charmes cachés, aux petites places et jardins, aux marchés traditionnaux et aux musées insolites. C’est une ville constituée de plusieurs quartiers ayant chacun une identité bien définie.
Ce sont l’amabilité des gens, leur dynamisme, leur sens de l’humour, leur petit accent et toutes ces différentes caractéristiques qui font de Porto une ville intéressante et pleine d’opportunités.