Histoire

LE CHRIST DES TRANCHÉES

Pendant la première guerre mondiale, dans le secteur de la Flandre française qui était défendu par le Corps Expéditionnaire Portugais, et qui se trouvait entre les villes de Neuve-Chapelle et Lacouture, il y avait un calvaire avec un Christ cloué sur une croix en bois qui dominait le paysage des plaines environnantes .
Le 9 avril 1918 allait commencer la terrible bataille de la Lys, que les historiens ont surnommé le « Verdun Portugais », en raison de la violence des attaques et des pertes subies par le Portugal. A l’aube de cette journée de triste mémoire, le jour même où les troupes portugaises exsangues par plusieurs mois de lutte continue devaient être remplacées, l’armée allemande déclenche une offensive énorme et bombarde cette zone pendant plusieurs heures, détruisant toutes les habitations et tuant près de 7.500 Portugais.
Après cette pluie d’obus dévastatrice, les soldats eurent la surprise de voir que le Christ était miraculeusement resté debout au milieu des décombres. Comme beaucoup d’entre eux, le Christ avait été mutilé lui aussi. Il avait les jambes et le bras droit coupés, et une balle lui avait traversé la poitrine. Pendant la bataille, les Portugais l’ont courageusement extrait de ce champ de ruines, et ont réussi à le mettre à l’abri derrière les lignes alliées.
En 1958, le gouvernement portugais a demandé à la France de lui remettre le Christ mutilé, qui était devenu pour les Portugais le symbole de la foi et du patriotisme national. Le 8 Avril de cette même année, il fut conduit au monastère de Batalha, lieu hautement symbolique pour les Portugais. Le 9 avril, 40 ans après la bataille de la Lys, le « Christ des tranchées » a été posé sur l’un des murs de la salle du Chapitre, à la tête des tombeaux des Soldats inconnus portugais, l’un mort dans les Flandres françaises, et l’autre tombé au Mozambique.
Plus qu’un épisode de la Grande Guerre, le Christ des tranchées symbolise la foi que les soldats portugais ont gardé sur la ligne de front, combattant héroïquement les Allemands malgré une infériorité numérique importante (20.000 contre 50.000 hommes), défendant ce petit bout de terre française qui leur avait été confié comme si c’était leur propre terre, et luttant pour la liberté de la France et de l’Europe au péril de leur vie.


Le Soldat Inconnu Portugais

Commentaires

commentaires

Haut
error: Content is protected !!