Histoire

L’UNIVERSITÉ DE COIMBRA, L’UNE DES PLUES ANCIENNES DU MONDE, FÊTE SES 725 ANS

Du 1er mars au 4 décembre 2015, plus de 150 évènements culturels seront proposés par l’Université de Coimbra pour fêter ses 725 ans d’existence. « C’est une des plus anciennes universités en exercice en Europe et dans le monde, la plus ancienne du pays, et un des plus importants organismes de recherche et d’enseignement supérieur du Portugal. Son histoire remonte au siècle suivant la fondation de la nation portugaise, le 1er mars 1290, quand a été signé à Leiria par Don Dinis le document Scientiae thesaurus mirabilis, qui créait l’université et demandait au pape la confirmation, donnée le 9 août de la même année. Elle est tout d’abord implantée à Lisbonne sous le nom de Studium Generale (Estudo Geral), dans l’actuelle zone du Largo do Carmo, avant d’être transférée à Coimbra en 1308, une ville qui a déjà une tradition dans l’éducation. L’université est alors installée au lieu-dit « Estudos velhos », qui correspond en gros à l’endroit où se trouve de nos jours la bibliothèque. En 1338, sous le règne de Alphonse IV, elle est réinstallée à Lisbonne, d’où elle retournera en 1354, cette fois pour le centre de la ville qui est à cette époque en pleine expansion. En 1377, sous le règne de Ferdinand Ier, elle est de nouveau transférée à Lisbonne, où elle restera pour un siècle et demi. En 1537, durant le règne de Jean III, l’université s’établit définitivement à Coimbra, où elle est installée dans le palais de l’Alcaçova. » (wikipedia)

ESTAMOS AO MESMO TEMPO A OLHAR PARA O FUTURO, MAS COM UMA INSPIRAÇÃO E COM OS PÉS BASEADOS NO PASSADO
“Este ano há um encontro quase paradoxal entre o velho e o novo, o antigo e o futuro”, afirma João Gabriel Silva. “Estamos ao mesmo tempo a olhar para o futuro, mas com uma inspiração e com os pés baseados no passado”, adianta o reitor da UC. Em 2015, João Gabriel Silva considera que a universidade está “perante o desafio da globalização” e o “tempo de encontros com os olhos no futuro corresponde ao cumprimento pleno da missão de ajudar uma cultura e um país a afirmarem-se e a consolidarem-se”. O reitor da UC sublinha que é necessário “aceitar o desafio do mundo”, o que se faz através de uma maior abertura a todos e “conseguirmos ter, nesse mundo, a relevância que o país precisa e merece”. “Vamos buscar ao mundo as bases para podermos responder aos desafios da globalização”, acrescenta.

UC-725anos_WEB
http://uc725.uc.pt

Commentaires

commentaires

Top Articles

Haut
error: Content is protected !!