Le doyen mondial des cinéastes, Manoel de Oliveira, 105 ans, débute aujourd’hui à Porto le tournage d’un court métrage intitulé « Le vieux du Restelo »(« O Velho do Restelo »). Ce film s’inspire d’un personnage du poème épique « Les Lusiades », écrit au XVIe siècle par Luis de Camões pour raconter les grandes découvertes maritimes des navigateurs portugais. C’est une réflexion sur le Portugal et sur son Histoire, qui est basée sur la situation de crise que traverse le pays actuellement (le cinéaste à d’ailleurs mis plusieurs mois avant de réussir à réunir le financement nécessaire à la réalisation de cette œuvre).
Manoel de Oliveira a dit un jour que Porto était sa maison et que le cinema était sa vie. Ce film marque donc le retour du cinéaste portugais dans sa ville natale, où il avait débuté dans les années 1930 avec son documentaire « Douro, travail fluvial ».
Depuis la sortie de son premier film en 1931, Manoel de Oliveira a tourné plus de 50 longs métrages de fiction et documentaires, réalisant l’essentiel de son oeuvre après 60 ans. Son dernier film, « Gebo et l’ombre », date de 2012.