VÍTOR BAPTISTA – LE PLUS GRAND REBELLE DU FOOTBALL PORTUGAIS

0

Au début des années 70, lors d’un classico intense entre le Benfica et le Sporting, un joueur fit arrêter le match afin de chercher, lui, l’arbitre et tous les joueurs des deux équipes, une boucle d’oreille qu’il venait de perdre. Son nom : VÍTOR BAPTISTA. Cette vidéo raconte l’histoire tragique du plus grand rebelle du football portugais, un grand crack, un joueur talentueux qui côtoya les plus grands footballeurs de l’époque, un homme d’origine modeste qui connut une ascension fulgurante, le vertige de la fortune, puis une chute tout aussi rapide. C’est l’histoire d’un enfant pauvre qui acheta une Jaguar avec chauffeur juste pour le conduire de Setubal à Lisbonne, d’un joueur farfelu qui emmenait son chien avec lui à l’entraînement et qui l’attachait au poteau du but, d’un dandy qui mettait des sandales à talon haut, qui s’habillait avec des jeans déchirés, des chemises avec le col ouvert, qui portait une boucle d’oreille, des cheveux longs et une barbe pendant que les autres mettaient des costumes. C’est l’histoire d’un homme généreux qui ramenait des choux et des patates de sa propriété pour les distribuer à ses collègues. C’est l’histoire de celui qui est parti de rien, qui avait tout et qui a tout perdu, à cause de la drogue, des affres de la nuit et des mauvaises fréquentations. C’est l’histoire d’une étoile du football qui est morte à 51 ans. C’est l’histoire d’un homme qui n’était pas né à la bonne époque, et qui était coupable d’avoir trente ans d’avance sur ses contemporains. Il s’appelait Vítor Baptista. Son surnom était « O Maior » (le plus grand).

Commentaires

commentaires

error: Content is protected !!