VOYAGE

JOSÉ MALHOA – LE FADO, l’histoire mouvementée d’un tableau

Le Fado est le nom d’un tableau qui se trouve au Musée du Fado à Lisbonne. En réalité, deux versions ont été peintes par José Malhoa en 1909 et 1910. Les deux tableaux ont été présentés côte à côte lors de l’exposition intitulée « O Fado de 1910 », à la Sociedade Nacional de Belas Artes, à Lisbonne en 2010.
L’œuvre représente le portait d’Amâncio, un voyou (ou « fadista ») da Mouraria qu’on surnommait « o pintor » (le peintre), et celui d’Adelaide, une femme de mauvaise vie, plus connue par « Adelaide da Facada » (elle avait sur le visage une cicatrice faite au couteau).
Pour peindre son tableau, José Malhoa a été obligé de faire sortir Amâncio de prison et contenir les ardeurs de ce marginal violent lorsqu’il posait aux côtés de Adelaide, notamment quand elle devait se dénuder un peu pour les besoins du tableau.
Une fois l’œuvre achevée, José Malhoa invita les habitants da Mouraria et les élites de Lisbonne à donner leur avis. Même le roi D. Manuel suggéra quelques altérations. Par exemple, initialement Adelaide avait beaucoup de tatouages, ce qui était peu courant à l’époque. Sur le tableau, ils ont été effacés, pour n’en rester qu’un tout petit sur la main. Au début, l’œuvre de Malhoa fut très mal reçue au Portugal par la critique parce qu’elle traitait de la marginalité. Elle eu plus de succès à l’étranger. Le tableau fut ainsi exposé pour la première fois lors de l’Exposition des Arts à l’occasion du Centenaire de la République Argentine, à Buenos Aires, avec le titre « Bajo el Encanto » (sous le charme), et obtint la médaille d’or.
Ce n’est qu’en janvier 1912, que « O Fado » fut présenté pour la première fois au Portugal, à Porto. Puis, le tableau voyagea jusqu’au Salon de Paris, avec le titre « Sous le Charme », puis à Liverpool en tant que « The Native Song ».
En 1915 , il obtint le Grand Prix de la Panama-Pacific International Exposition, à San Francisco, à l’occasion de l’ouverture du Canal de Panama.
Et ce n’est qu’en 1917 qu’il fut présenté à Lisbonne lors de la « 14ª Exposição da Sociedade Nacional de Belas Artes ». Puis, le tableau fut acquis par la Municipalité de Lisbonne et accroché durablement dans le salon « dos Paços do Concelho », pour faire partie de l’exposition permanente du « Museu da Cidade ».
« O Fado » est désormais l’une des attractions du Musée du Fado, à qui il a été prêté temporairement par le Musée de Lisbonne.

Commentaires

commentaires

Site d'informations culturelles et touristiques dédié au Portugal

To Top
error: Content is protected !!