Le 17 décembre 2011, CESARIA EVORA, la diva aux pieds nus, s’en est allée et, nous tous, amoureux de la musique lusophone, sommes maintenant orphelins.
C’est de sa voix rauque et chaloupée, qui résonnera dans nos coeurs à jamais, que la grande chanteuse capverdienne a fait connaître la Morna, la musique du Cap-Vert, dans le monde entier. D’origine très modeste, elle a commencé à chanter dès l’âge de 16 ans, et pourtant elle n’a connue la gloire qu’à 50 ans, avec la sortie de son 3ème album, Miss Perfumado (1992), qui connut un grand succès en France et dans de nombreux pays non lusophones (elle avait gardé une certaine rancoeur contre le Portugal qui n’avait pas su reconnaître son talent dès le début de sa carrière). C’est la très belle chanson « Sodade », enregistrée pour la première fois par l’Angolais Bonga, mélange de nostalgie et de chaleur, qui affirma la célébrité internationale de Cesária Évora.