LA LÉGENDE D’ALMOUROL, LE CHÂTEAU DES TEMPLIERS

0

image
Situé sur un îlot au milieu du Tage, le Château d’Almourol est un des monuments les plus emblématiques du Portugal, par sa symbolique et son paysage environnant.
Son histoire remonte à l’époque de la Reconquête du territoire pendant le Moyen Age. Quand les chrétiens sont arrivés ici, en 1129, le Château existait déjà sous le nom d’Almorolan, et faisait partie des terres remises à la garde des Templiers, sous les ordres de Gualdim Pais.
L’ordre des Templiers a été fondé au début du XIIème siècle afin de protéger les pèlerins sur le chemin de la Terre Sainte et l’origine de son nom est liée au lieu où l’ordre avait son siège – Le Temple de Salomon. Cet ordre s’est étendu dans toute l’Europe et dans l’Orient jusqu’à son arrivée en Péninsule Ibérique, pendant la Reconquête Chrétienne. La Reconquête était une guerre sainte qui, sur plusieurs siècles, a donné lieu à de rudes batailles entre les chrétiens et les musulmans, dans le territoire qui est constitué aujourd’hui par le Portugal et l’Espagne. Les Templiers ont joué un rôle essentiel dans cette guerre.
D’après une inscription qui se trouve à l’entrée du Château, les travaux de reconstruction datent de 1171.
Conjointement avec les Châteaux de Tomar, de Zêzere et de Cardiga, il formait la ligne défensive du Tage.
A la suite de la cessation de l’Ordre des Templiers et de la fin de la nécessité d’une défense territoriale, il a fini par tomber dans l’oubli. Il a finalement été récupéré par le courant Romantique du XIXème siècle, qui a orienté sa restauration et lui a donné son aspect actuel.

La légende raconte que le château appartenait à l’émir Almorolan. Celui-ci avait une fille très belle qui est tombée amoureuse d’un chrétien. La jeune femme lui a dévoilé le secret pour accéder au château sans se faire prendre par la garde, afin qu’il puisse venir la retrouver chaque nuit. Un soir, le jeune homme laissa volontairement la porte ouverte, pour que les autres chevaliers chrétiens assaillent la forteresse. Face à cette trahison, Almorolan et sa fille se sont jetés de la plus haute tour, préférant mourir plutôt que d’abandonner le château aux chrétiens.

Photo : © http://mafecahe.blogspot.fr

Commentaires

commentaires

error: Content is protected !!