LE MONASTÈRE DES HIÉRONYMITES, LE CHEF-D’ŒUVRE DE L’ART MANUÉLIN

Construit avec la richesse des Grandes Découvertes Portugaises

1

Le Monastère des Hiéronymites (Mosteiro dos Jerónimos) est incontestablement le chef-d’œuvre de l’Art Manuélin. Situé à l’ouest de Lisbonne, dans le quartier de Belém, et à l’embouchure du Tage, il a été édifié sur l’emplacement d’un ermitage dédié à la vierge de Bethléem (Belém), fondé par Henri le Navigateur. Selon la légende, le roi Manuel Ier a fait construire ce magnifique monument pour remercier Dieu du retour de Vasco de Gama, après son premier voyage en Inde.
En réalité, il a été construit afin d’accueillir au Portugal l’ordre des hiéronymites, un ordre espagnol lié aux Rois Catholiques de Castille, avec lesquels le Roi Manuel souhaitait s’allier. Le chantier pharaonique, qui débute en janvier 1502, sera en grande partie financé par les profits du commerce d’épices et grâce aux richesses rapportées des grandes découvertes portugaises du XVIe siècle.
Plusieurs architectes et plusieurs styles se succédèrent dans cette construction de grande envergure : Diogo Boitaca (style gothique), João de Castilho, d’origine espagnole (style plateresque, transition entre l’art gothique et la Renaissance), Nicolas Chantereine (style renaissance), Diogo de Torralva et Jérôme de Rouen (classicisme).
Miraculeusement, cette merveille architecturale a échappé au séisme de 1755, qui a ravagé Lisbonne.
Après la dissolution de l’ordre religieux qui y résidait, l’église est devenue une église paroissiale et certains bâtiments accueillent les musées de la marine et de l’archéologie.
Le monastère est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1983.


Commentaires

commentaires

error: Content is protected !!