COIMBRA

QUINTA DAS LÁGRIMAS

La Quinta das Lágrimas (Domaine des larmes) est un parc de Coimbra qui a été le théâtre de la plus belle et de la plus tumultueuse histoire d’amour portugaise, celle du prince D. Pedro (futur Pedro I de Portugal) et de la noble D. Inés de Castro. 

Très jeune Pierre avait dû épouser Constance, l’infante de Castille, mais il tombât éperdument amoureux de sa dame de compagnie, Inés de Castro. Constance mourut peu après le mariage, ce qui permit à Pierre de s’évader avec sa maîtresse dans la ville de Coimbra. Pour préserver les droits de l’héritier légitime, son père Alphonse IV se résolut à faire assassiner Inés le 7 janvier 1355. Apprenant la nouvelle, Pierre entra en dissidence. Lorsqu’il devint roi du Portugal en 1357 sous le nom de Pierre 1er, il se vengea des assassins en leur faisant arracher le cœur en sa présence. Puis, il déclara qu’il avait épousé Inés lors d’une cérémonie secrète précédant son assassinat à Bragança et exhuma le corps de sa maîtresse afin qu’elle fut reconnue comme reine. Il présenta le corps embaumé d’Inés avec une couronne sur la tête et demanda que tous les courtisans s’agenouillent individuellement et baisent la main de la reine morte.

De nos jours, à l’endroit où se rencontraient secrètement Pedro et Inés, il n’existe presque plus de traces de cette histoire d’amour survenue au XIVe siècle. Seulement quelques ruines et beaucoup de souvenirs et de légendes. Comme la fontaine des larmes, baptisée ainsi par le poète Luís de Camões à cause des larmes qu’Inés aurait fait couler avant d’être assassinée. La légende dit d’ailleurs que la couleur ocre rouge des rochers proviendrait de son sang, encore rouges après plus de six siècles.

Au XIXe siècle, cette ancienne zone de chasse de la famille royale a été remplacée par un palais, transformé aujourd’hui en hôtel de luxe, et par un jardin luxuriant composé de plusieurs espèces de plantes et d’arbres exotiques provenant du monde entier, créé par Miguel Osório Cabral de Castro, avec l’aide de son ami directeur du Jardin botanique de l’Université de Coimbra. On y trouve par exemple de grands séquoias, des arbres de Judée, des palmiers de Chine, des cèdres de l’Himalaya, un figuier d’Australie.


Commentaires

commentaires

QUINTA DAS LÁGRIMAS
Haut
error: Content is protected !!