VOYAGE

CATHERINE DA SILVA – GiRÂNDOLA de luz 1974-2014

CATHERINE DA SILVA est la créatrice du spectacle de lumière « GiRÂNDOLA de luz 1974-2014 ». Mais un projet n’est jamais l’œuvre d’une seule personne, comme la révolution des œillets du 25 Avril 1974, a été une œuvre commune de jeunes militaires et du peuple portugais, une révolution pacifique, unique, presque silencieuse, portée par des valeurs humanistes et de conquête de liberté et de démocratie.
Le projet a pris naturellement l’allure géométrique d’une rose des 8 vents selon ses 8 points cardinaux qui nous renvoient à la fois au passé des Grandes Découvertes maritimes, LE VOYAGE et puis aux nombre de réunions clandestines les plus marquantes sur les centaines réalisées à l’époque et qui ont été déterminantes dans le processus de la révolution.
GiRÂNDOLA est une installation lumière évolutive, elle représente l’œillet, symbole de cette révolution. L’utilisation de l’extracteur éolien pour le réaliser, s’est imposée à Catherine comme une évidence. De par son aspect familier et populaire dans le paysage lisboète, décorant les toits de la ville et marquant ainsi chaque foyer.
La première GiRÂNDOLA a été installée au Monte do Sobral, dans l’Alentejo, le 9 septembre 2013. Elle célèbre la première réunion secrète des Capitaines, réalisée dans une ferme, réunion à l’issue de laquelle ils ont fondé le MFA (Mouvement des Forces Armées), le 9 septembre 1973.
La deuxième installation a été mise en place le 25 Avril jusqu’au 4 octobre 2014 pour commémorer les 40ans de la révolution dans le Largo du Carmo à Lisbonne, lieu où le chef de l’état de la dictature Marcelo Caetano s’est rendu aux Capitaines.
Huit GiRÂNDOLAS y ont été implantées, de designs différents, et placées selon leurs coordonnés GPS des huits lieux clandestins de l’époque.
Seule, une GiRÂNDOLA sera permanente sur ce site comme témoignage de cet évènement unique, les sept autres sont en phase de transferts dans leurs lieux respectifs.
L’étape à Paris, dans le cadre de la Nuit Blanche, s’est voulue en simultané avec celle de Lisbonne afin de créer une connexion symbolique et forte entre les deux villes.
Paris fût, naturellement, la première étape hors des frontières portugaises et le projet de l’installation d’une GiRÂNDOLA pérenne à Paris dans un lieu porteur des valeurs de liberté et de paix, en concertation avec la ville est en étude.
Les prochaines capitales pressenties que Catherine souhaite fleurir d’une GiRÂNDOLA sont Bruxelles, Luxembourg, Berlin, Londres, Belgrade… et encore bien d’autres.
La GiRÂNDOLA tourne et se repositionne au gré du vent, surprend, interpelle, interroge sur les valeurs de liberté, «NE PAS OUBLIER» ainsi que les lieux qui ont contribué à son avènement.

LuXiol Conception Lumière (Catherine Da Silva)

Commentaires

commentaires

Top Articles

Haut
error: Content is protected !!