imageLe groupe Madredeus, dans sa nouvelle configuration – avec guitare classique, synthétiseurs, violons, violoncelle et voix -, dirigé par Pedro Ayres Magalhães, a fait jeudi un concert au Centro Cultural de Belém (CCB). Le 15 décembre, la Casa da Música de Porto accueillera le dernier concert qui clôture la grande tournée de célébration des 25 ans de carrière de la formation.
L’année dernière, Madredeus a enregistré «Essência». 13 morceaux réarrangés extraits des précédents albums, de «Os Dias da Madredeus» (1987) jusqu’à «Metafonia» (2008), en passant par «Existir» (1990), «Espírito da Paz» (1994), «O Paraíso» (1997) et «Movimento» (2001).
Le groupe a été créé en 1986 par Pedro Ayres Magalhães (ex-Heróis do Mar, Corpo Diplomático). Les premières répétitions ont eu lieu au Teatro Ibérico, une ancienne église située à l’est de l’Alfama de Lisbonne, qui est à l’origine du nom du groupe (Convento da Madre de Deus). C’est là que les Madredeus ont expérimenté une musique chantée en portugais avec des instruments acoustiques. D’après les propres mots de Pedro Ayres Magalhães dans Les Açores de Madredeus

Le groupe a été créé pour mettre le portugais en musique, en ramenant la langue à son format musical, ceci par l’utilisation de nombreux substantifs et voyelles. Les chansons sont très courtes car à chaque mot correspond une certaine ambiance. C’est un monde de l’intuition.

facebook.com/MadredeusOfficial