La double vie d’un Portugais de France est un très bon article publié sur le blog sucyenbrie.blog.lemonde.fr. J’y retrouve certains des thèmes abordés sur mon blog depuis une dizaine d’années et qui m’ont conduit à écrire un livre, Voyage en Lusitanie : la population invisible, l’identité nationalité portugaise ou la double identité franco-portugaise, les rêves de nos parents qui ne sont pas nos rêves, la désintégration culturelle, le Portugal vu de France par un fils d’immigrés portugais et sa vision idéaliste et idéalisée. Ce livre est aussi un recueil de témoignages de Lusodescendants, d’immigrés et d’enfants d’immigrés qui expriment avec force cette blessure qu’est l’émigration et le déracinement qu’elle entraîne, qui ne s’est jamais refermée, la perte progressive de sa langue maternelle et l’aveuglement culturel qui nous mine petit à petit, et l’image parfois négative que nous renvoient beaucoup trop de Portugais du Portugal et de Français de France, malgré le modèle d’intégration que constitue la Communauté Portugaise de France, malgré (ou à cause) de la réussite de nombreux Portugais ou Enfants de Portugais. On se rattache désespérément à une image édulcorée d’un pays d’origine qui nous a laissés partir lâchement, qui n’avait pas les moyens de nous retenir, et on fait un voyage sans fin entre le rêve et la réalité, le coeur déchiré par la saudade…Heureusement, il nous reste notre famille française, et nos enfants, nés en France, Français de pleins droits eux-aussi, pour nous rappeler les bienfaits de la mixité, la richesse qu’est la double culture, et l’espoir de voir se perpétuer à jamais la si belle âme portugaise.