Deolinda c’est avant tout deux frères surdoués de la guitare, leur cousine diva et un bassiste jazzy qui réinventent les codes du fado. Avec leur deuxième opus, Dois Selos e um Carimbo, ils affinent leur style et trouvent l’équilibre parfait entre la tradition portugaise et une forme de pop européenne.
« Un jeu de cordes étonnant et joyeux, habilement mêlé au chant plus mélancolique. Du fado version troisième millénaire, frais et entrainant ». World sound

Deolinda sera en concert à Mondeville (Caen), le vendredi 27 janvier, dans le cadre du festival Super Monde.
Du 18 au 29 janvier, le théâtre La Renaissance, vous propose de faire un voyage au Portugal, et plus précisément à Lisbonne, et de vous immerger dans la culture portugaise, à travers la danse, la musique, la lectures, des photos, et des après-spectacles.
Un évènement qui compte avec la  collaboration de Archipels, maison des arts et cultures du monde en Normandie, l’association des Portugais de Caen et l’association Attention les yeux.

Le samedi 28 janvier, Danças Ocultas proposera un répertoire de compositions originales revisitant la musique traditionnelle portugaise. Loin du folklore, ce quatuor explore la richesse de l’accordéon diatonique. 

Le dimanche 29 janvier, Bevinda clôturera cette première édition de Super Monde, avec Lusitânia, un album qui évoque l’exil d’une jeune fille et son destin. 

Durant toute la manifestation, à voir égalemen l’exposition photographique « Fado Longas Noites », de Tristan Jeanne-Valès.

www.larenaissance-mondeville.fr
www.deolinda.com.pt