La ville portugaise de Fafe accueille le Musée de l’Emigration et des Communautés. Il nous propose différentes expositions qui retraçent l’épopée tragique de centaines de milliers de personnes qui ont quitté le Portugal pour aller trouver meilleure fortune ailleurs, aux Amériques (Brésil, Etats-Unis, Canada) ou dans les riches pays européens (France, Allemagne, Suisse, Belgique, Angleterre, Pays-Bas). Ce musée est une nécessité, il nous incite à un devoir de mémoire pour ne pas oublier l’histoire de nos parents, notre histoire.

Le Museu da Emigração e das Comunidades, Fafe, Portugal, joue un rôle de leader dans ce réseau international des musées des migrations, en raison non seulement de l’importance historique des migrations pour le Portugal et d’échanges concrets avec nos partenaires brésiliens et français notamment, mais aussi du dynamisme propre à ce musée. (…). » (Paul de Guchteneire, Carine Rouah: UNESCO-IOM; Migration Museums Network)

Un Musée national constitué par des Noyaux Muséologiques et des Sites Historiques de l’Émigration et du Retour, installés dans des espaces physiques thématiques.
Ceux-ci organisent un musée polinucléé et un itinéraire dessiné afin de valoriser les objets et les mémoires associées àux migrations.
Dans ces lieux et sites se trouvent les documents et pièces muséologiques de chacun des pôles, donnant un sens aux contextes d’origine quant aux facteurs d’émigration.
On y trouve le reflet des tableaux de risque inscrits dans le processus du voyage en tant que moment de la rupture culturelle.
 D’autre part, en tant qu’espace de communication, le MUSÉE existe dans une plate-forme d’informations et de dynamisation d’activités de recherche, ayant comme destinataires privilégiés les migrants, descendants et associations; s’y trouvent aussi les studieux qui centrent leurs travaux sur ce thème, ainsi que ceux qui se trouvent exilés ou réfugiés. Cette plate-forme a été créée le 12/07/2001.
Le musée inscrit ses principales finalités dans la perspective de la connaissance de l’émigration portugaise, y compris le phénomène qui s’est vérifié vers l’Afrique, ainsi que celui qui se vérifie de nos jours, et tout particulièrement :
· l’émigration au Brésil (XIXème siècle et premières décennies du XXème)
· l’émigration vers les pays Européens (2ème moitié du XXème)
Il établit son existence du fait que la mobilité géographique constitue un phénomène structurel de la société portugaise, laissant des marques dans tous les continents, sans exclure l’urgence de l’immigration comme une nouvelle expression de la mobilité au Portugal.
D’autre part, le phénomène de la mobilité humaine s’est constitué comme l’expression la plus significative de la transformation sociale et culturelle de l’humanité, faisant des acteurs migrants les principaux moteurs de l’histoire de la civilisation, où l’on trouve simultanément la tragédie et la grandeur humaine. (Museu dos Emigrantes)

Museu da Emigração e das Comunidades
Rua Major Miguel Ferreira
P – 4820-276 Fafe
Tel: 253 490 904
www.museu-emigrantes.org