La musique portugaise est resplendissante, foisonnante, créative, récréative, imaginative, traditionnelle, populaire et résolument moderne. Le style musical emblématique du Portugal est bien évidemment le Fado, ce chant mélancolique qui coule dans nos veines et qui nous fait vibrer dès les premières notes jouées par la guitare portugaise. A tel point que Lisbonne a proposé récemment qu’il soit inscrit au patrimoine culturel mondial de l’Unesco. La grande Amália Rodrigues a énormément contribué à le faire connaître dans le monde entier. Et, depuis la disparition de la Diva en 1999, nombreux sont ceux et celles qui entretiennent l’éclat du fado et qui le font vivre et évoluer (Mariza, Camané, Mafalda Arnauth, Cristina Branco, Katia Guerreiro…). Pourtant, la musique portugaise ne saurait se réduire à un seul style. Bien que ses ramifications soient profondémment enracinées dans la culture et la tradition portugaises, elle a su évoluer avec son temps, vivre et faire l’Histoire pendant la dictature salazariste avec des chanteurs et des poètes engagés comme Zeca Afonso, et après la Révolution des oeillets le 25 avril 1974, assimiler toutes les tendances (jazz, rock, hip-hop, pop), naviguer partout où l’on parle portugais et puiser dans toutes les cultures lusophones et autres des sonorités inouïes et nouvelles.