Le poème “Do vale à montanha”, de Fernando Pessoa, extrait de son oeuvre “Mensagem” (message), a été repris par la chanteuse de Fado Mariza sous le nom de “Cavaleiro Monge” dans son deuxième album, Fado Curvo. Une musique empreinte d’émotion jouée magnifiquement par Mário Pacheco et une interprétation sublime de Mariza. Pour la petite histoire, ce titre a été proposé à l’artiste par Mário Pacheco, qui cherchait depuis longtemps quelqu’un pour chanter ce poème de Pessoa, le poète préféré de Mariza. C’est que ce fado avait été enregistré par Amália Rodrigues et devait faire partie de l’un de ses disques mais la grande fadiste portugaise nous a quittés avant (en 1999). Mário Pacheco a donc donné une cassette à Mariza avec cet enregistrement. Arrivée dans sa voiture, elle a mis la musique et elle a commencé à écouter Amália chanter Cavaleiro Monge. Elle en a eu la chair de poule, à tel point que Mariza n’a pas pu écouter le morceau jusqu’à la fin.

Do vale à montanha
Da montanha ao monte
Cavalo de sombra
Cavaleiro monge
Por casas, por prados
Por quinta e por fonte
Caminhais aliados
Do vale à montanha
Da montanha ao monte
Cavalo de sombra
Cavaleiro monge
Por penhascos pretos
Atrás e defronte
Caminhais secretos
Do vale à montanha
Da montanha ao monte
Cavalo de sombra
Cavaleiro monge
Por prados desertos
Sem ter horizontes
Caminhais libertos
Do vale à montanha
Da montanha ao monte
Cavalo de sombra
Cavaleiro monge
Por ínvios caminhos
Por rios sem ponte
Caminhais sozinhos
Do vale à montanha
Da montanha ao monte
Cavalo de sombra
Cavaleiro monge
Por quanto é sem fim
Sem ninguém que o conte
Caminhais em mim.