« O Pátio das Cantigas » (1942) est une comédie légère de Francisco Ribeiro, illustrée par de nombreuses chansons, qui rend hommage à la musique traditionnelle portugaise et aux fêtes des Saints Populaires qui rassemblent allègrement les habitants de certains quartiers de Lisbonne. Doté d’une riche distribution d’acteurs connus issus du théâtre (António Silva, Vasco Santana, Ribeirinho), comme en témoigne une façon de jouer très « théâtrale », ce film est un écheveau d’histoires et d’amourettes croisées, saupoudré de nombreuses scènes de comédie, parfois hilarantes. C’est un portrait édulcoré de Portugais anonymes des années 40, agrémenté de chansons et de fados qui exaltent les valeurs nationales, pour ne pas aller à l’encontre de la dictature et de ne pas être censuré par l’inspection culturelle. A retenir quelques scènes d’anthologie et des répliques qui font partie de notre mémoire collective : Evaristo, furieux chaque fois que quelqu’un lui dit «Ó Evaristo, tens cá disto?» ou encore Vasco Santana complètement ivre qui parle avec un lampadaire.

O Pátio das Cantigas (YouTube)