Luís Cília est un chanteur-compositeur portugais né en Angola, exilé en France entre 1964 et 1974 pendant la dictature salazariste qui, à travers son engagement politique et les textes qui composent ses chansons (notamment Meu país, écrit par son ami et poète Daniel Filipe), a fortement condamné la guerre coloniale et le manque de liberté au Portugal avant la Révolution des oeillets. Pendant cette période de forte immigration portugaise en France, très sensible au sort et aux conditions de vie déplorables de ses compatriotes, l’artiste a composé en 1968 une chanson en français dédiée aux immigrés de tous horizons, qui faisait partie de la pièce de théâtre de Jean-Pierre CHABROL « Ma déchirure », dans laquelle il jouait un rôle (une chanson qui n’est pas sortie sous forme de disque). « Les immigrés, ils retrouvent leur patrie dans le coeur de leurs amis… » Luís Cília, chante Les immigrés (extrait d’une émission de la télévision française diffusée en 1969 – YouTube)

www.luiscilia.com