Dans un célèbre fado, les étudiants universitaires de Coimbra chantent «Coimbra a plus de charme à l’heure de l’adieu». Proche de celui de Lisbonne du point de vue instrumental, le Fado de Coimbra s’en distingue par le côté érudit des textes, par des sonorités différentes et par le contexte dans lequel il est interprété. Il permet de transmettre les souvenirs de la vie académique, d’évoquer les meilleures années et les amours de jeunesse. Il est chanté uniquement par des voix masculines, un groupe d’étudiants vétus du costume académique et d’une grosse cape noirs. La « Queima das Fitas », est la fête qui commémore en mai la fin de l’année académique. C’est alors que les étudiants, très émus, peuvent écouter le meilleur fado de Coimbra, la Nuit de la Sérénade, à la porte de la Sé Velha (Cathédrale de Coimbra).