Adriano Correia de Oliveira (1942-1982) était un chanteur- compositeur portugais engagé et résistant au régime de Salazar, de la même génération que Zeca Afonso, avec qui il se produisit au TEP (Teatro Experimental do Porto). En parallèle d’études de Droit qu’il suivit à l’Université de Coimbra, il devint guitariste et chanteur de Fado, et il sorti en 1963 son premier album, accompagné par António Portugal et Rui Pato, « Fados de Coimbra ». Ce disque contenait la chanson « Trova do vento que passa », un texte magnifique de son ami et poète Manuel Alegre, dont il chanta beaucoup de poèmes. Cette ballade fondamentale dans sa carrière, devint dans les années 60 l’hymne du mouvement étudiant opposé au régime fasciste en place.
Adriano Correia de Oliveira, Trova do vento que passa (YouTube)