Ça y est, nous y sommes. La coupe du monde de football va commencer. Sortez les drapeaux, les écharpes, les cornes de brûme et les tubes d’aspirine. Le Portugal s’apprête à débuter une compétition pour laquelle il s’est qualifié in-extremis, en remportant deux matchs de barrage contre la Bosnie. Des miraculés. Voilà ce que nous sommes. Autant dire que nous n’avons rien à perdre. Il faudra jouer notre chance à fond et sortir la tête haute du groupe de la mort. Il faudra battre la Côte d’Ivoire, la Corée du Nord et tenir tête au Brésil. Le deuxième du groupe G affrontera probablement l’Espagne en huitième de finale. Un beau derby lusophone en perpective que ce Portugal-Brésil qui aura lieu le 25 juin à 16 heures. L’occasion de voir évoluer deux équipes dépositaires du beau jeu, du football le plus spectaculaire de la planète. Un match fratricide, a plusieurs titres, contre nos frères de sang, nous qui avons trois Portugais d’origine brésilienne dans l’équipe (Deco, Pepe et Liedson). Un match aux accents portugais, d’autant plus qu’il existe une forte communauté portugaise en Afrique du Sud (plus de 500 000 personnes)…