VOYAGE

E…realidade, déclamations des textes de Patrick Caseiro en images et musique

Patrick Caseiro e-réalitésDe formation pluri-disciplinaire, Patrick Caseiro a eu un parcours « multi-cartes » : animateur radio, prof, écrivain/parolier… Il écrit pour des artistes tels que Dan Inger, Rui Veloso, Lio, Mariana Ramos, Adolfo Luxúria Canibal, Pat Kay & the Gajos, Malvitch. En son nom propre, il vient de sortir son premier recueil de textes poétiques « …e realidade » (Corpos Editora), en 3 langues (portugais, français et anglais). Des textes sur les thèmes de « la vie, la mort. Et tout ce qui gravite autour. Les détails qu’on ne voit pas forcément. Du moins, l’œil stressé. » Des déclamations que Patrick présentera dans une session live le 29 mai, lors de laquelle les gens verront et entendront des poèmes en images et musique. Une expérience multimédia originale qui lui tient à coeur.

Patrick, pourquoi écrire dans ces 3 langues ?
Parce que c’est fluide. Ce sont trois langues que je parle au quotidien. Et parce que j’ai des images immédiates dans mon cerveau, dont « j’accouche » spontanément, quite à les retravailler parfois par la suite.

Toi, Patrick Caseiro, alias Pat Kay…
Je vis très bien ces facettes tantôt de parolier pour d’autres, tantôt pour moi-même.
Et aussi les autres métiers que j’exerce. C’est un tout. Pour l’instant, ça reste cohérent.
L’écriture est un acte assez solitaire. Mettre cela en musique, le partager sur scène, c’est du domaine du rêve. C’est un cadeau que la vie m’a donné. Mais c’est aussi une souffrance, parfois. La boule au ventre, la feuille blanche… on connait tous ça un jour.
Sauf qu’au bout, c’est un bonheur ineffable !
Quant à Pat Kay, c’est un personnage créé il y a des années. Kay étant la phonétique de la lettre K en anglais, façon d’assimiler et d’assumer mon prénom pas très portugais.
PK est maintenant presque au-dessus de moi. Il m’apprend des trucs, il anticipe mes pensées parfois…

Il est assez curieux ! Certains le voient noir et caustique, d’autres plutôt réaliste et sensible. En tout cas, il avance en flirtant sans cesse avec le pathétique, ou plutôt en le dénonçant. Il a une dose de voyeurisme, de culot, pour nous raconter à sa façon toutes les histoires proposées sur scène.

www.myspace.com/bethekay

Commentaires

commentaires

Commenter

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Derniers articles

Blog d'informations culturelles et touristiques dédié au Portugal

Facebook

Copyright © 2017 Lusitanie.

Haut
error: Content is protected !!