Les années 60. Le Portugal vit sous l’emprise d’une dictature obscurantiste, s’isole et s’enlise dans des guerres coloniales. Par dizaines de milliers, fuyant la misère, le service militaire et la répression salazariste, des hommes et des femmes fuient alors clandestinement le pays. Après la traversée des frontières espagnoles et françaises au péril de leur vie, en barque, à pied à travers la montagne ou cachés dans des camions, beaucoup débarquent gare d’Austerlitz à Paris. 9 sur 10 sont sans-papiers. 
L’émigration clandestine des Portugais vers la France est symbolisée par une photo déchirée en deux. Le passeur “en gardait une moitié et le clandestin emmenait l’autre moitié avec lui. Une fois arrivé, ce dernier envoyait cette moitié à sa famille pour prouver qu’il était bien arrivé. Alors la famille payait le passeur.”

« La photo déchirée », fait partie du dvd « Gens du Salto », film documentaire écrit et réalisé par José Vieira, entre souvenirs d’enfance, témoignages d’immigrés portugais retraités au pays et images d’archives, dresse la chronique de cette émigration clandestine.

Liens :
Sudexpress : mémoire et histoire de l’immigration portugaise
www.sudexpress.org