Pourquoi le Portugal est-il considéré comme l’une des destinations préférées des européens pour leurs vacances ? Sans doute parce qu’il bénéficie d’un climat agréable et chaud d’avril à septembre, mais aussi et surtout parce qu’à lui seul il réunit plusieurs qualités : la diversité et la beauté de ses paysages, la richesse de son patrimoine historique, la gentillesse et l’accueil chaleureux de ses habitants. Du nord au sud du pays, ce pays recèle de trésors pour les yeux, pour l’esprit et pour le coeur.

Viana do Castelo. Montons jusqu’à son « sacré-cœur », le sanctuaire de Santa Luzia, et profitons d’une vue splendide sur les alentours.
Braga, la pieuse, ses dizaines d’églises, au style baroque et opulent. Montons les 700 marches de la Via Sacra décorées d’azulejos de son Bon Jésus, le plus beau sanctuaire baroque du Portugal.
Guimarães, le berceau historique de la nation portugaise. Entrons dans son château, gardé par la statue en bronze de Dom Afonso Henriques, le premier roi du Portugal, puis faisons un tour dans le centre historique et médiéval.
Porto, la capitale du nord, la travailleuse. Faisons une croisière sur le Douro et admirons le quartier da Ribeira et ses maisons tapissées d’azulejos colorés, ses ponts aux formes Eifeliennes. Visitons Gaia, l’autre rive, et ses caves de vin du fameux porto, devant lesquelles sont amarrés pour la photo les bateaux « rebelos » chargés de barriques de vin.
Remontons le Douro à contre-courant, jusqu’à la frontière espagnole et admirons sa vallée, l’un des plus beaux paysages du monde, classé patrimoine mondial de l’Unesco : ses vignes en terrasses et ses petites montagnes arrondies. Arrêtons-nous à Amarante, et traversons son joli pont en pierre. Plus loin, faisons une halte à Lamego, et montons les marches du sanctuaire de Nossa Senhora dos Remédios et admirons le beau panorama qui s’offre à nous. Plus loin, visitons Freixo de Numão, son musée, ses ruines romaines et son Castelo Velho « castrum » millénaire. A Pocinho, faisons un saut jusqu’à Vila Nova de Foz Côa et remontons le temps jusqu’à la préhistoire en admirant ses gravures rupestres millénaires sauvées des eaux. Poussons un peu plus loin et allons visiter Marialva et les ruines de son château. Encore plus loin, arrêtons-nous un instant dans la charmante petite ville médiévale de Penedono. A deux pas, il y a Trancoso, petite ville fortifiée à ne pas manquer
Revenons à Porto, et promenons-nous dans son centre historique et dans ses rues commerçantes et actives. Entrons dans le charmant centre commercial situé dans la rue Santa Catarina. Visitons la tour dos Clérigos, qui offre une vue splendide sur toute la ville. Allons nous recueillir dans l’église de São Francisco, au style baroque riche, toute tapissée d’or.
Aveiro, la venise du Portugal. Faisons un tour en gondole le long de ses canaux et goûtons les « ovos moles », les gâteaux à base d’œufs sucrés.
Viseu, sa belle cathédrale, son centre commercial à plusieurs étages.
Guarda, la plus haute grande ville du Portugal.
La Serra da Estrela, le toit du Portugal, dont le sommet, a Torre, culmine à 1993 mètres.
Conimbriga, l’une des cités antiques d’époque romaine les plus importantes du Portugal où l’on peut admirer des vestiges bien conservés comme des mosaïques, des fondations de maisons et des bains publics.
Coïmbra, sa vieille université, sa bibliothèque, la vue sur le Mondego, son fado.
Figueira da Foz, grande cité balnéaire.
Leiria, son château.
Batalha, sa cathédrale, ses chapelles inachevées, son cloître.
Tomar, son couvent aux styles multiples, la plus belle fenêtre du Portugal, la demeure des Templiers au Portugal.
Nazaré, petite station balnéaire populaire, et son Sitio, une falaise qui domine la plage des anciens pêcheurs.
Alcobaça, son couvent, le cloître, les tombeaux d’Inès de Castro et D. Pedro, roi du Portugal, la plus belle histoire d’amour portugaise, à la vie, à la mort.
Peniche, en face, as Berlengas, l’île aux oiseaux.
Santarêm, une belle ville à la portugaise et toute en hauteur.
Obidos, cité médiévale entourée de remparts au charme unique.
Mafra, sa cathédrale monumentale.
Sintra et ses mille richesses, o Castelo da Pena aux styles colorés, O Castelo dos Mouros et ses remparts qui dominent la ville, o Palacio national de Sintra et ses cheminées géantes, et bien d’autres palais.
Queluz, le palais national, ses fontaines et ses jardins.
Lisbonne, la capitale, le couvent des Jéronimos, la Tour de Belem, le monument des découvertes, la rua Augusta, le tramway n°28, la cathédrale, o castelo São Jorge et une vue inoubliable sur le Tage, sur la ville basse, et sur le pont du 25 de Abril, le Palais da Fronteira, ses azulejos, ses fontaines et son jardin, les stades de football du Benfica (estadio da Luz) et du Sporting (estadio José Alvalade), le quartier de l’exposition universelle de 1998, le centre commercial futuriste, l’aquarium géant, le pont Vasco da Gama, la ligne de métro do Oriente, le fado.
La Serra de Arrabida et la route en haut des falaises à pic avec vue plongeante sur la mer.
Evora, et le temple de Diana.
Sagres, l’ancien port où ont été planifiées les grandes découvertes par l’infante Henri, le navigateur.
Après ce long et beau voyage, reposons-nous en Algarve, la côte d’azur du Portugal, où l’océan semble moins glacial et où l’on parle anglais.
Un dernier clin d’œil, et visitons Almancil et son église entièrement tapissée d’azulejos.
J’en oublie et des meilleurs. A vous de les découvrir…